Guide culinaire



Les soupes, proposées traditionnellement comme hors-d’œuvres, représentent un des « must » de la cuisine tchèque. Rien de tel qu’une bonne soupe pour se réchauffer pendant l'hiver tchèque ! 

 

Un choix de soupes et de potages :


  1. La « bramboračka», ou « bramborová polévka » - soupe traditionnelle aux pommes de terre, assaisonnée avec de la marjolaine et de l’ail
  2. « Drštková polévka » - soupe aux tripes avec du paprika
  3. « Gulášová polévka » - soupe au goulasch, très présente en Tchéquie, pourtant d’origine hongroise ; occasionnellement servie dans du pain ; le goulasch en sauce épaisse est aussi fréquemment servi comme plat de résistance
  4. « Polévka s játrovými knedlíčky » - soupe aux nouilles et knödels au foie
  5. « Kulajda » - une soupe épaisse assaisonnée à l’aneth, à base de champignons, de pommes de terre et de crème fraîche, servie avec un œuf dur
  6. « Zelňačka » - soupe au choux et au lard ou au saucisson, parfois assaisonnée avec du paprika


Une sélection des garnitures les plus typiques du pays :

 
  1. « Houskové knedlíky » - tranches de pain blanc à base de farine, d'œufs, de levure et de pain blanc type baguette ; le knedlík entier est d’abord cuit à l’eau et coupé en tranches par la suite (traditionnellement à l’aide d’un fil à coudre)
  2. « Bramborový knedlík » - tranches de pain blanc à base de farine, de pommes de terre, d'œufs et de levure
  3. « Špekový knedlík » - knödels au lard à base de farine
  4. « Bramboráky » - galettes de pommes de terre frites à l’ail et à la marjolaine
  5. « Housky, rohlíky » - petits pains blancs au cumin ou au pavot ; dans les restaurants, on sert rarement du pain pour accompagner le repas ; si vous demandez du pain, on vous servira soit ces brioches tressées appelées housky, soit ces croissants appelés rohlíky, soit du pain noir (mais pas complet) appelé chleba ou bien un assortiment de ces différents types de pains locaux
 

Quelques plats de résistance typiques :


  1. « Knedlo, vepřo, zelo » ou « vepřová se zelím » – rôti de porc servi avec du chou aigre-doux au cumin et les knedlíky traditionnels
  2. « Svíčková » – rôti de bœuf recouvert d’une sauce à la crème, agrémenté d'airelles et accompagné des knedlíky traditionnels
  3. « Kančí na šípkové omáčce » – rôti de sanglier à la sauce au cynorhodon, accompagné des knedlíky traditionnels
  4. « Husa se zelím » – oie rôtie servie avec du chou aigre-doux au cumin et les knedlíky traditionnels
  5. « Plněné papriky s rýží » – poivrons farcis à la viande hachée et à la sauce tomate, accompagnés de riz

  1. « Hovězí s koprovou omáčkou » – rôti de bœuf recouvert d’une sauce à la crème et à l’aneth, accompagné de pommes de terre et d’œufs
  2. « Moravský vrabec » (« moineau de Moravie ») – morceaux de porc rôtis à l’ail et au cumin, accompagnés d’épinards et de knedlíkyaux pommes de terres
  3. « Pečený králík » – lapin rôti à l’ail, accompagné d’épinards et de knedlíky
  4. « Španělské ptáčky » (« oiseaux d'Espagne ») – paupiettes de bœuf à la moutarde, farcies au lard, à la saucisse, aux cornichons et aux œufs, accompagnées de riz
  5. « Hovězí s křenovou omáčkou» – bœuf recouvert d’une sauce au raifort, accompagné des knedlíky traditionnels
 

Galerie des plats végétariens les plus typiques :


  1. « Jahodové knedlíky s mákem » - boulettes de pâte fourrées aux fraises et saupoudrées de graines de pavot ; fréquemment servi aussi comme dessert
  2. «Smažený sýr » - fromage de type edam pané et frit, accompagné de pommes frites et de sauce tartare ; les cartes des restaurants proposent aussi fréquemment le « smažený hermelín » : dans ce cas-là, il s’agit d'une sorte de brie pané et frit ;  globalement, les Tchèques adorent les plats panés et frits : à part les fromages, vous rencontrerez le plus souvent du chou-fleur et des champignons de Paris préparés de la même façon
  3. « Smaženice » - œufs brouillés aux oignons avec des morceaux de champignons frais
  4. « Šišky s mákem » - gnocchis de pommes de terre saupoudrés de graines de pavot et de sucre
  5. « Meruňkové knedlíky s tvarohem » - boulettes de pâte fourrées aux abricots et saupoudrées de fromage blanc demi-sec ; fréquemment servies aussi comme dessert
 

Quelques desserts traditionnels :


  1. « Štrůdl » ou « jablečný závin » - strudel de pâte feuilletée aux pommes, aux noix et à la cannelle ; malgré son origine turque oubliée, il reste le dessert favori des restaurants tchèques
  2. « Buchty » - chaussons de pâte levée fourrés à la confiture de prunes, au fromage blanc sucré ou au pavot ; ils sont succulents lorsqu'ils sont faits maison, mais il est pratiquement impossible d’en trouver d'aussi bons ailleurs
  3. « Švestkový koláč » - tarte généralement aux prunes, mais qui peut être aussi aux abricots, aux myrtilles ou à la rhubarbe
  4. « Palačinky s ovocem » - un des desserts incontournables des restaurants tchèques : des crêpes aux fruits et à la crème chantilly
  5. « Lívance se zavařeninou » - sorte de blinis ou crêpes épaisses à la confiture de fraises et à la crème chantilly ou à la cannelle
 

Galerie d'en-cas pour accompagner la bière :


  1. « Nakládaný hermelín » -  le « hermelín », appelé littéralement « hermine », pour la couleur et la douceur de sa croûte, est un fromage à pâte molle et à croûte fleurie ressemblant au brie français. Mariné, on le sert comme entrée ou comme en-cas épicé pour accompagner la bière.
  2. « Utopenci » (« noyés ») - saucisses marinées avec des oignons dans un mélange aigre-doux
  3. « Tlačenka s cibulí » - fromage de tête à l’aigre-douce accompagné d’oignons et servi avec du pain noir
  4. « Šunková rolka s křenem » - petit rouleaux de jambon fourrés de crème fouettée au raifort
  5. « Domácí klobásky » - saucisses maison servies le plus souvent avec de la moutarde, du raifort râpé aux pommes ou des cornichons et du pain noir ; les saucisses vendues directement dans la rue sont de qualité douteuse et peu recommandables


Sélection de plats de fêtes :


 
  1. « Smažený kapr » - carpe panée et frite ; un grand classique du réveillon de Noël, lors duquel la famille se réunit pour partager le repas et échanger de nombreux cadeaux
  2. « Bramborový salát » - salade de pommes de terre ; aussi incontournable que la carpe frite qu’elle accompagne ; il existe une liste interminable de variations de cette succulente salade, mais chaque famille respecte la tradition et prépare la sienne, qui est sans doute la meilleure !
  3. « Vánočka » - brioche tressée aux raisins secs et aux amandes ; le gâteau de Noël par excellence en Bohême, à tel point que son nom en est dérivé (Noël se dit « vánoce »)
  4. « Vánoční cukroví » - petits fours de Noël ; là encore, tout un phénomène en Bohême : mères et grands-mères commencent à faire chauffer leurs fourneaux trois ou quatre semaines avant les fêtes ; dans certaines familles, on compte facilement vingt ou trente sortes différentes et parfois tout à fait surprenantes de ces petits fours si caractéristiques de cette période de l’hiver en Tchéquie
  5. « Velikonoční nádivka » - sorte de cake aux orties servi à Pâques ; un vrai plaisir pour les papilles